Les EGM appellent à la régularisation de toutes les personnes sans-papiers

A lire sur le site national des EGM.

Lettre ouverte : 317 associations et collectifs interpellent le Président de la République pour la régularisation de toutes les personnes sans-papiers

A l’initiative des États Généraux des Migrations, 317 associations et collectifs, œuvrant à l’échelle locale ou nationale et répartis sur l’ensemble du territoire français, se sont associés pour interpeller conjointement, ce jeudi 30 avril, le Président de la République. Ils sollicitent la régularisation immédiate, pérenne et inconditionnelle de toutes les personnes sans-papiers.

A l’heure où la pandémie du Covid-19 révèle au grand jour les inégalités sociales, économiques et sanitaires qui minent notre société, la situation des personnes sans papiers est des plus inquiétantes. La lettre adressée au Président de la République fait état des conséquences de l’état d’urgence sanitaire, et des atteintes aux droits fondamentaux comme le logement, le travail et les prestations sociales, qui aggravent la vulnérabilité des personnes sans papiers face au virus. Surtout, elle rappelle que la situation extrêmement précaire dans laquelle sont placées les personnes sans-papiers n’est ni temporaire, ni exceptionnelle. Elle est le résultat de politiques migratoires toujours plus restrictives et déshumanisantes et d’un choix répété de mettre en œuvre une « politique de non-accueil », aux dépens des principes d’égalité et de dignité humaine.

Cette action collective s’inscrit dans un large mouvement en faveur de la régularisation et pour les droits des personnes étrangères vivant sur notre territoire sans titre de séjour. Outre cette lettre au Président de la République les EGM ont décidé d’interpeller les parlementaires et les Préfets.

Retrouvez ici la lettre ouverte et la liste des signataires.